Écrire de loin

Globes, Sphères, Cartes, Boule, Monde, Global

Écrire de loin…éloignement géographique, mise à distance temporelle. Une mise au point au moment présent. Là, maintenant. Un îlot émerge à partir d’une attention flottante.

Un archipel, une tempête, un cyclone. Vagues, flux et reflux, remous des profondeurs.

Écrire loin d’où je vis, au plus près de ce qui constitue mes racines. Cet océan-là. Là-bas.

Mots mal placés, maux déplacés. Des trous béants dans la parole à l’autre. Une impossibilité de se livrer mutuellement. Une impasse de communication. Pourquoi chercher à s’éloigner parmi les mots ? Où sont les anses ? S’écarter, s’écarter toujours un peu plus. A l’envers. A contre-courant.

La mémoire, le langage si loin.

 

Bulles de langage

Bubbles

Babillage, un des premiers jeux de la voix. Barbouillage, gribouillage de sons.

Bouche habituée à former de petits amas de bulles pour désormais expérimenter des bulles sonores, des petits bouts à soi exercés du fond des cordes vocales, transportés et qui s’envolent vers un Autre…

La langue anglaise offre un heureux hasard (?) de  proximité sonore qui entoure, enlace ces deux mots qui se distinguent par une unique lettre emmitouflée de b douillets : babble, bubble

où l’allitération même rappelle l’auteur de ce jeu du dedans vers le dehors : baby, babble, bubble. Autant de B joueurs pour signifier le passage qui se fait par la bouche jusque dans la forme de la lettre et de sa redondance, de la courbe des lèvres à la forme sphérique de la bulle. Ouverture au langage.